Aller au contenu principal

Vous êtes ici

2016
création

Le savant et le temps - sauvons le futur

  • Astrid Gaspari

Effectif détaillé
groupe d'enfants, contrebasse, violoncelle, flûte, clavier et séquences
Durée
10 min
Date de création
13 Juin 2016 - Le Fil - France

Lors de la 1ère séance, les enfants ont créé l’histoire : celle d’un savant fou, inventant une machine à voyager dans le temps, et qui ira dans le futur pour découvrir un monde détruit par des catastrophes humaines et écologiques, et voudra donc rentrer dans le présent pour prévenir les gens et sauver le futur !

 

Le fait qu’ils aient imaginé une histoire avec un coté assez sombre m’a bien aidé, d’une part par rapport à ma façon de composer, d’autres part pour utiliser la contrebasse en instrument soliste.

 

Sur les autres séances, nous avons réfléchi à des sons et des objets évoquant les différents éléments de notre histoire, tout en leur faisant travailler la voix chantée, avec notamment des intervalles un peu compliqués, et parlée, avec des jeux sur le timbre et les expressions.  Les enfants ont également découvert la contrebasse, instrument plutôt impressionnant pour eux de part sa taille, et toutes ses possibilités de sons, ils ont beaucoup aimé.

 

Mon but à partir de là fut de trouver comment mélanger les divers éléments musicaux que je voulais impliquer dans une même pièce, car il était important pour moi d’avoir un aspect mélodique, notamment avec des parties chantées par les enfants, et j’ai donc écrit également du texte, mais je voulais tout de même garder le coté abstrait et contemporain sur lequel les enfants ont beaucoup travaillé, en incluant aussi des séquences créés en amont informatiquement et le tout en mettant la contrebasse en avant. J’ai donc choisi d’ajouter à ma composition un violoncelle pour pouvoir se marier avec la contrebasse, une flûte, qui servira notamment à doubler les parties chantées des enfants, et un clavier, avec un son de piano principalement, pour servir de liant dans la musique, et qui s’occupera de lancer les séquences.

 

Au final ce mini conte musical se découpe en  quatre parties : L’introduction ; Le voyage dans le temps ; Dans le futur ; Retour dans le présent.

 

Pour faire avancer notre histoire et la rendre compréhensive pour le public, j’ai inclus des parties narratives en plus des parties chantées. Les enfants auront également des mouvements, des déplacements et de la musique créée avec des objets. Les séquences servent le coté technologique et futuriste, et pour poser des atmosphères. 
J’ai voulu explorer la contrebasse dans tout son potentiel, elle aura donc parfois des parties solistes mélodiques et très aigues, tandis que sur d’autres elle ne jouera que des basses simples et graves, et elle aura également de l’improvisation en lien avec le jeu des enfants.

 

Astrid Gaspari