Aller au contenu principal

Vous êtes ici

1944

Trois petites liturgies de la Présence Divine

pour piano, ondes Martenot, chœur de femmes, et ensemble
Effectif détaillé
piano, ondes Martenot, chœur de femmes, 1 vibraphone, 3 percussionnistes (dont 1 celesta, 1 vibra, 1 maracas, 1 cymbale chinoise, tam tam), 4 violons I, 4 violons II, 3 altos, 3 violoncelles, 2 contrebasses
Durée
35 min

Les Trois Petites Liturgies de la Présence divine furent composées par Olivier Messiaen en 1943 et 1944 et créées le 21 avril 1945, à Paris, sous la direction de Roger Désormière. Elles expriment la foi du compositeur en Dieu, présent en toutes choses et toutes choses en lui, et multiplient les allusions à la couleur, autre thème qui a toujours obsédé Messiaen. Écoutons-le évoquer lui-même de sa partition :

 

 
« La musique des Trois Petites Liturgies est avant tout une musique de couleurs. Les “modes” que j’y utilise sont des couleurs harmoniques. Leur juxtaposition et leur superposition donnent : des bleus, de rouges, des bleus rayés de rouge, des mauves et des gris tachés d’orangé (...) – tout cela en draperies, en vagues, en tournoiements, en spirales, en mouvements entremêlés. Il y faut ajouter mes recherches rythmiques : rythmes non-rétrogradables, canons rythmiques, emploi des deci-tatas de l’Inde antique ».

Les Trois Petites Liturgies de la Présence divine furent composées par Olivier Messiaen en 1943 et 1944 et créées le 21 avril 1945, à Paris, sous la direction de Roger Désormière. Elles expriment la foi du compositeur en Dieu, présent en toutes choses et toutes choses en lui, et multiplient les allusions à la couleur, autre thème qui a toujours obsédé Messiaen. Écoutons-le évoquer lui-même de sa partition :
 
« La musique des Trois Petites Liturgies est avant tout une musique de couleurs. Les “modes” que j’y utilise sont des couleurs harmoniques. Leur juxtaposition et leur superposition donnent : des bleus, de rouges, des bleus rayés de rouge, des mauves et des gris tachés d’orangé (...) – tout cela en draperies, en vagues, en tournoiements, en spirales, en mouvements entremêlés. Il y faut ajouter mes recherches rythmiques : rythmes non-rétrogradables, canons rythmiques, emploi des deci-tatas de l’Inde antique ». - See more at: http://www.maisondelaradio.fr/article/les-petites-liturgies-de-messiaen#...
Les Trois Petites Liturgies de la Présence divine furent composées par Olivier Messiaen en 1943 et 1944 et créées le 21 avril 1945, à Paris, sous la direction de Roger Désormière. Elles expriment la foi du compositeur en Dieu, présent en toutes choses et toutes choses en lui, et multiplient les allusions à la couleur, autre thème qui a toujours obsédé Messiaen. Écoutons-le évoquer lui-même de sa partition :
 
« La musique des Trois Petites Liturgies est avant tout une musique de couleurs. Les “modes” que j’y utilise sont des couleurs harmoniques. Leur juxtaposition et leur superposition donnent : des bleus, de rouges, des bleus rayés de rouge, des mauves et des gris tachés d’orangé (...) – tout cela en draperies, en vagues, en tournoiements, en spirales, en mouvements entremêlés. Il y faut ajouter mes recherches rythmiques : rythmes non-rétrogradables, canons rythmiques, emploi des deci-tatas de l’Inde antique ». - See more at: http://www.maisondelaradio.fr/article/les-petites-liturgies-de-messiaen#...